Deux nouvelles entreprises s’installent sur le terminal EMR

Haizea-Fouré et Sabella ont annoncé leur arrivée sur le terminal industriel, à côté de l’atelier de Navantia-Windar.

En mars dernier, Ailes Marines a annoncé l’arrivée, en 2022, de Haizea-Fouré pour assembler sur le polder, les mâts des 62 éoliennes du
même parc de Saint-Brieuc avec, à la clé, 35 emplois minimum. Le mois dernier, Sabella a annoncé à son tour son souhait de s’installer sur le terminal dans un atelier-relais qui pourrait être construit par Brest Métropole, pour que l’entreprise quimpéroise puisse y assembler les nacelles de 4 de ses hydroliennes.

Reprise des travaux

Après l’arrêt du chantier du quai EMR, les travaux ont repris. La livraison est prévue pour fin 2022. Cet hiver, la Région est parvenue à un accord global avec le constructeur Vinci et le maître d’oeuvre Egis, d’une part, et avec l’assureur tous risques chantier du projet d’autre part. Ces deux protocoles prévoient la livraison d’une première moitié du quai en mai 2022, et la seconde partie en décembre 2022. Ce planning permettra ainsi de réaliser les dragages devant le quai EMR en une seule fois d’octobre 2021 à avril 2022.

En mars dernier, le groupe Vinci s’est réinstallé mais les travaux n’ont concrètement repris qu’en mai. Objectif : mettre en oeuvre une solution technique visant à renforcer ce « mur » long de 400 m sur 22 m de
haut, soumis aux marées et au poids du terre-plein arrière, côté polder.