Chantier du port de Brest
Polder : à l’ouest, du nouveau !

Mètre après mètre, le quai EMR poursuit son avancée en mer. Il mesure maintenant 350 m et a été rejoint par la digue arrière de 315 m qui délimite avec lui les contours d’un premier casier étanche. Une fois comblé, ce casier formera le premier terre-plein du futur polder.

Vue aérienne du polder - Le quai EMR et les digues s'avancent en mer
Février 2018 – Le quai (à gauche), la digue arrière (au milieu) et la digue principale (à droite) s’avancent en mer Panoramic Bretagne – Région Bretagne

Alors que la construction du futur quai EMR démarrait au cours de l’été 2017, une digue parallèle, distante de 100 m et délimitant le terre-plein arrière de ce quai se construisait également.  

Fin mars, les deux ouvrages se sont rejoints grâce à un angle retour de la digue, perpendiculaire au quai. L’entreprise Vinci CMF n'a pas eu de difficultés à fermer la brèche, les volumes d'eau en jeu et les faibles coefficients de marée lors de l’opération de fermeture n'ayant pas généré de courants trop importants. Pendant cette étape sensible de clôture du casier, les taux de turbidité, surveillés par des bouées de contrôle situées à proximité, n’ont franchi aucun seuil d’alerte.

Un premier casier étanche a ainsi été formé et sera prochainement remblayé par des matériaux issus du gisement marin de Cairnstrath au large de Noirmoutier, et des carrières du Moulin du Roz à Guipavas, de Kerguillo à Guilers et de Kergogan à Ploudalmézeau. Une fois stabilisée, la nouvelle surface de 3 ha pourra recevoir des colis lourds, sans attendre l’achèvement du polder.

 La construction du quai EMR doit se poursuivre dans les mois qui viennent, pour attendre sa longueur finale de 380 m

 

Digue Port de Brest 2

Les contours du premier terre-plein (le quai à droite et la digue à gauche) délimitent un casier qui sera bientôt comblé © Région Bretagne

 

Digue Port de Brest

La digue a rejoint le quai par un retour en angle droit © Région Bretagne